PSA Peugeot Citroën a vendu plus de 3 millions de véhicules HDi avec FAP (filtre à particules)

download-pdf
download-image
download-all
mer, 28/01/2009 - 01:00
(294 Vues)
PSA Peugeot Citroën a vendu plus de 3 millions de véhicules HDi avec FAP (filtre à particules)

PSA Peugeot Citroën a vendu plus de 3 millions de véhicules HDi avec FAP (filtre à particules)

Le 3 millionième véhicule équipé d’un Filtre A Particules (FAP), une 207 1.6 HDi, vient d’être produit à l’usine PSA Peugeot Citroën de Poissy (France).

Avec près de dix ans d’avance sur la future réglementation Euro V (1), la technologie FAP de PSA Peugeot Citroën a établi un nouveau standard pour le diesel européen.

Brevetée par PSA Peugeot Citroën, la technologie FAP avec additif a été lancée en première mondiale en mai 2000 sur la Peugeot 607. Puis, elle a été progressivement déployée au sein des deux gammes Peugeot et Citroën sur tous les segments.
En favorisant sa large diffusion au sein de ses deux marques, le groupe a contribué à la généralisation de cette technologie FAP, qui s’attaquait au principal défaut des diesels, les particules.

Aujourd’hui, cette technologie FAP équipe 22 familles de véhicules du groupe ce qui constitue l’une des gammes les plus larges des constructeurs européens. Ainsi par exemple, les 1007, 207, 308, 407, 607, 807 et 4007 chez Peugeot, tout comme les C2, C3, C4, C4 Picasso, C5, C6, C8 et C-Crosser chez Citroën, disposent de versions avec FAP. Les véhicules utilitaires des deux marques proposent également des versions avec FAP.

Améliorée au fil des années, cette technologie avec additif a prouvé, sur la durée, son efficacité en matière d’élimination des particules quelle que soit leur taille. La technologie actuelle avec filtre Octosquare et additif de 2ème génération offre aux automobilistes une solution sans entretien.

La technologie d’injection directe Common Rail a permis d’offrir des moteurs exemplaires en termes de réduction des émissions de CO2 et donc de maîtrise de l’effet de serre. Ces moteurs HDi complétés du FAP se sont également imposés comme les moteurs thermiques les plus vertueux en termes de réduction des émissions polluantes et de particules.

Le groupe met aujourd’hui à profit cette expertise unique pour continuer à optimiser le système FAP et développer des synergies de fonctionnement avec les dispositifs de réduction des oxydes d’azote, enjeu majeur de la future directive Euro VI à l’horizon 2014.
Un défi important que le groupe compte relever sur ses moteurs HDi, tout en le conjuguant à une nouvelle réduction des émissions de CO2 et à une diminution des coûts associés à ces dispositifs.

Scroll