Partenariat entre PSA et l’Education nationale pour la formation

download-pdf
download-image
download-all
ven, 13/11/2015 - 12:30
(1371 Vues)

PSA et l’Education nationale renouvellent leur partenariat pour la formation des jeunes aux métiers de l’automobile



Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et Xavier Chéreau, directeur des ressources humaines de PSA Peugeot Citroën, ont signé le 12 novembre, au lycée professionnel Jean-Pierre Timbaud à Aubervilliers (93), le renouvellement de l’accord cadre attestant de leur volonté de contribuer activement au développement de la qualification professionnelle dans le secteur automobile

L’emploi des jeunes est au cœur des enjeux de la France et des préoccupations de PSA Peugeot Citroën. Ce partenariat initié il y a 15 ans vise à former des jeunes pour pourvoir à des métiers recherchés par l’industrie automobile.

Pour remplir cette mission, PSA Peugeot Citroën s’appuie sur l’expertise du système français d’enseignement professionnel. Cet accord cadre pluriannuel lie le Groupe à des établissements d’enseignement professionnel, aux spécialités diverses soit pour ses usines et centres de développement, soit pour ses marques Peugeot, Citroën, DS et leurs réseaux. Aujourd’hui, le Groupe collabore sur la transmission de ses savoir-faire professionnels avec 50 établissements scolaires en France.

Mais l’objectif le plus ambitieux de cet accord est de faciliter l’insertion professionnelle des jeunes et leur permettre d’entrer dans le monde industriel et économique du Groupe et plus largement dans celui de la filière automobile.

Aujourd’hui, 650 jeunes sont dans le dispositif pour un cursus de 2 années. Depuis 10 ans, ce sont près de 3500 jeunes qui ont été recrutés dans le réseau PSA Peugeot Citroën.

Xavier Chéreau, directeur des ressources humaines souligne : « Je fais de l’insertion professionnelle un enjeu majeur de notre politique Ressources Humaines. Aujourd’hui le Groupe a découpé son activité en 20 filières et 110 métiers, soit une palette très large d’opportunités. Ces opportunités sont partagées avec l’Éducation nationale et se concrétisent par de nombreuses actions dans le domaine de la formation des jeunes qui sont l’avenir de notre industrie. »

Scroll