Résultats semestriels 2008 en forte progression

download-pdf
download-image
download-all
mer, 23/07/2008 - 02:00
Résultats semestriels 2008 en forte progressionMarge opérationnelle consolidée à 3,6 % du chiffre d’affairesRésultat net en croissance significative de 49% à 733 M€Résultats en ligne avec le programme CAP 2010

Résultats semestriels 2008 en forte progression
Marge opérationnelle consolidée à 3,6 % du chiffre d’affaires
Résultat net en croissance significative de 49% à 733 M€
Résultats en ligne avec le programme CAP 2010

PREMIER SEMESTRE 2008 : LES FAITS MARQUANTS

  • Marge opérationnelle consolidée de 3,6%, contre 2,7% au premier semestre 2007.

Poursuite de l’amélioration du résultat opérationnel courant avec une croissance de 32,4% à 1 115 millions d’euros, soit 3,6 % du chiffre d’affaires. Comme en 2007, l’essentiel de l’amélioration du résultat provient de la division automobile dont le redressement se confirme.

  • Forte croissance du résultat net : + 49% à 733 millions d’euros.
  • Génération de cash flow positive : 134 millions d’euros.
  • Résultat opérationnel courant de la division automobile en croissance de 58% à 633 M€.
  • Croissance des ventes mondiales de 4,6% et du chiffre d’affaires automobile de 1,4%.
  • CAP 2010, programme opérationnel de croissance et de compétitivité, un atout important pour le groupe dans un contexte économique difficile.

PSA Peugeot Citroën bénéficie des actions du plan CAP 2010, lancé en 2007, et est bien positionné pour répondre aux défis du moment

  • Des économies de 882 M€ générées par le plan d’amélioration de la compétitivité du groupe.
  • Une forte dynamique produit.

Lancements réussis de la Peugeot 308 et de la nouvelle Citroën C5. Rythme soutenu des lancements : 10 nouveaux modèles au 1er semestre 2008, 9 prévus au 2nd semestre.

PREMIER SEMESTRE 2008 : LES CHIFFRES

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires du groupe s’est élevé à 31 299 millions d’euros, en hausse de 1,6 % par rapport à 2007.

Le chiffre d’affaires de la division automobile s’établit à 24 502 millions d’euros, en hausse de 1,4 %, grâce à l’augmentation du volume de ventes de véhicules et à l’amélioration des prix et du mix produit.

Le chiffre d’affaires de Banque PSA Finance, correspondant pour l’essentiel aux produits bruts d’intérêt sur ses créances, s’établit à 1 059 millions d’euros, en hausse de 8,6%, bénéficiant de la croissance de 3,8% de l’encours total ainsi que de son fort développement à l’international.

Le chiffre d’affaires de Gefco s’élève à 1 904 millions d’euros, en progression de 6,0 %. Cette croissance est soutenue par la progression de 8,7% de l’activité réalisée avec le groupe PSA Peugeot Citroën mais aussi par la hausse de 1,7% des ventes avec des clients hors groupe.

Le chiffre d’affaires de Faurecia s’élève à 6 601 millions d’euros, en progression de 1,4 % sur le premier semestre 2007. Le semestre a été marqué par une activité stable en Europe et une forte croissance en dehors d’Europe, notamment en Amérique du Nord, Amérique du Sud ainsi qu’en Asie.

Résultats

Le résultat opérationnel courant du groupe s’établit pour le premier semestre 2008 à 1 115 millions d’euros représentant 3,6 % du chiffre d’affaires, contre 842 millions d’euros et 2,7% du chiffre d’affaires au premier semestre 2007, soit une hausse de 32,4%. L’évolution positive de la marge opérationnelle du groupe depuis le 1er semestre 2007 se poursuit.

L’essentiel de cette amélioration provient de l’activité automobile avec un résultat opérationnel courant qui s’élève à 633 millions d’euros, soit 2,6% du chiffre d’affaires, contre 400 millions d’euros et 1,7 % du chiffre d’affaires pour le 1er semestre 2007.

Cette progression de 58 % provient largement des effets du plan de compétitivité CAP 2010 : amélioration de la qualité avec une baisse des dépenses de garantie, forte baisse des frais généraux et des frais fixes, amélioration de la productivité. Au total, les plans d’action portant sur la compétitivité ont contribué pour 882 millions d’euros à l’augmentation du résultat opérationnel courant et ont permis de compenser l’impact cumulé négatif de 461 millions d’euros dû à l’inflation des coûts (matières premières, salaires, change) et aux dépenses de R&D.

Dans un environnement bancaire très perturbé, le résultat opérationnel courant de Banque PSA Finance s’élève à 308 millions d’euros, grâce à une très bonne maîtrise du risque et des frais généraux.

Le résultat opérationnel courant de Gefco s’établit à 79 millions d’euros et 4,1 % du chiffre d’affaires, contre 76 millions d’euros et 4,2 % du chiffre d’affaires pour le 1er semestre 2007.

Le résultat opérationnel courant de Faurecia se situe à 90 millions d’euros et 1,4 % du chiffre d’affaires, à comparer à 63 millions d’euros et 1,0 % du chiffre d’affaires au 1er semestre 2007.

Les produits et charges opérationnels non courants constituent une charge nette de 86 millions d’euros, comparée à une charge nette de 287 millions au 1er semestre 2007.
Ils comprennent pour l’essentiel des charges de restructuration, à hauteur de 70% pour la division automobile et de 30% pour Faurecia. Ces charges sont majoritairement liées au plan de départs volontaires. Contrairement à 2007, il n’y pas de dépréciations exceptionnelles de certains actifs de la division automobile ou de Faurecia.

Le résultat net revenant à Peugeot SA s’élève à 733 millions d’euros, contre 492 millions d’euros au premier semestre 2007. Ramené à une action, le résultat s’établit à 3,21 euros, à comparer à 2,15 euros pour le premier semestre 2007.

Dans un environnement bancaire très perturbé, le résultat opérationnel courant de Banque PSA Finance s’élève à 308 millions d’euros, grâce à une très bonne maîtrise du risque et des frais
généraux.

Le résultat opérationnel courant de Gefco s’établit à 79 millions d’euros et 4,1 % du chiffre d’affaires, contre 76 millions d’euros et 4,2 % du chiffre d’affaires pour le 1er semestre 2007.

Le résultat opérationnel courant de Faurecia se situe à 90 millions d’euros et 1,4 % du chiffre d’affaires, à comparer à 63 millions d’euros et 1,0 % du chiffre d’affaires au 1er semestre 2007.

Les produits et charges opérationnels non courants constituent une charge nette de 86 millions d’euros, comparée à une charge nette de 287 millions au 1er semestre 2007.
Ils comprennent pour l’essentiel des charges de restructuration, à hauteur de 70% pour la division automobile et de 30% pour Faurecia. Ces charges sont majoritairement liées au plan de départs volontaires. Contrairement à 2007, il n’y pas de dépréciations exceptionnelles de certains actifs de la division automobile ou de Faurecia.

Le résultat net revenant à Peugeot SA s’élève à 733 millions d’euros, contre 492 millions d’euros au premier semestre 2007. Ramené à une action, le résultat s’établit à 3,21 euros, à comparer à 2,15 euros pour le premier semestre 2007.

Position Financière Nette

La marge brute d’autofinancement des activités industrielles et commerciales atteint 2 158 millions d’euros, à comparer à 1 830 millions d’euros au 1er semestre 2007.

Les besoins en fonds de roulement des activités industrielles et commerciales sont en revanche en hausse de 417 millions d’euros. Cette évolution résulte de la faiblesse du marché européen
en juin 2008 et des conséquences sur les stocks du groupe.

Les investissements des activités industrielles et commerciales sont en légère augmentation à 1 022 millions d’euros contre 953 millions d’euros au 1er semestre 2007.

La position financière nette des sociétés industrielles et commerciales du groupe s’établit en conséquence à fin juin 2008 à 1 257 millions d’euros, contre 1 404 millions d’euros au 31 décembre 2007.

PERSPECTIVES POUR 2008

Dans le contexte difficile de l’année 2008, CAP 2010, programme opérationnel de croissance et de compétitivité lancé en février 2007, est un atout important pour le groupe.

Les effets de la dynamique CAP 2010 vont s’intensifier, notamment par la réduction des frais de structure, des coûts de garantie, des coûts de production, des coûts d’achats et par la poursuite de l’offensive commerciale et produits. Le groupe bénéficiera ainsi du plein effet des nouveautés : 10 nouveaux modèles ont été lancés au cours du premier semestre, 9 le seront au second semestre.

PSA Peugeot Citroën dispose également d’atouts importants dans le contexte actuel. Le groupe est leader du segment des véhicules à faibles consommations et émissions de CO2, ce qui représente un avantage compétitif de plus en plus déterminant. Sa gamme de véhicules utilitaires légers, la plus récente et la plus complète de son histoire, positionne également le groupe à la première place de ce marché en Europe.

En Europe occidentale, le groupe anticipe un ralentissement plus fort des marchés au second semestre conduisant à une décroissance de ceux-ci de l’ordre de 4% sur l’ensemble de l’année 2008. Dans les zones de développement prioritaires, le groupe anticipe une croissance des marchés de l’ordre de 15% sur l’année.
L’impact de la hausse du prix des matières premières par rapport à 2007 devrait se situer entre 300 et 350 millions d’euros. Pour l’effet change, l’hypothèse retenue est le maintien de la livre sterling à 0,80 GBP / €.

Dans ces conditions, le groupe maintient l’objectif de ventes de véhicules et ensembles d’éléments détachés en 2008 entre 3 550 000 et 3 650 000 unités, soit une croissance autour de 5%. Il confirme également viser une marge opérationnelle consolidée de 3,5% du chiffre d’affaires en 2008.

 

 

Scroll