PSA Peugeot Citroën et la FNSEA soutiennent l’objectif de 10% de biocarburants

download-pdf
download-image
download-all
jeu, 30/09/2010 - 02:00
PSA Peugeot Citroën et la FNSEA soutiennent l’objectif de 10% de biocarburants

PSA Peugeot Citroën et la FNSEA soutiennent l’objectif de 10% de biocarburants

Dans le cadre d’échanges réguliers, PSA Peugeot Citroën et la FNSEA se sont engagés à collaborer au développement des biocarburants afin de répondre aux objectifs de la Directive Européenne Energie Renouvelable qui prévoit un taux minimal de 10% en contenu énergétique renouvelable pour le transport en 2020.

Les deux acteurs réaffirment l’impact positif que ces nouveaux carburants issus de ressources renouvelables peuvent avoir pour la réduction des émissions de CO2 tout en insistant sur la nécessité de prendre en compte des critères de durabilité dans le développement des produits et des filières. PSA Peugeot Citroën et la FNSEA collaboreront pour atteindre les objectifs de 10% dans chacune des deux filières, bioéthanol et biodiesel, et garantir la performance de ces carburants.

L’introduction de ces nouveaux carburants à un taux de 10% en contenu énergétique permettra d’avoir un impact positif immédiat sur les émissions de CO2 du fait de leur compatibilité avec la grande majorité des véhicules en circulation. Si tous les véhicules Peugeot et Citroën utilisaient ces carburants, une économie de plus de 800 000 tonnes de CO2 par an serait réalisée.

La FNSEA confirme que les ressources agricoles françaises et européennes sont suffisantes au déploiement des biocarburants sans porter atteinte à l’approvisionnement des marchés alimentaires sur le marché intérieur comme à l’export. En outre les industriels sont en mesure d’offrir les capacités suffisantes pour l’atteinte d’un objectif de 10%.

De son côté, PSA Peugeot Citroën réaffirme son engagement pour une utilisation raisonnée des biocarburants. Ces nouveaux carburants sont un levier complémentaire au sein de sa stratégie véhicules décarbonés. Le Groupe insiste sur l’importance de pouvoir disposer rapidement de carburants diesel contenant 10% de biodiesel, le B10. L’impact positif sur les émissions de CO2 serait renforcé compte tenu de la part des véhicules diesels en Europe.
PSA Peugeot Citroën garantit déjà que toutes ses motorisations Diesel sont compatibles avec des carburants contenant jusqu’à 30% de biodiesel. Ceci inclut les nouvelles technologies hybrides en cours de lancement commercial : micro-hybride e-HDi et HYbrid4.
De même, tous les modèles Peugeot et Citroën produits après 2000 peuvent utiliser la nouvelle essence SP95-E10 (essence sans plomb 95 contenant jusqu’à 10% d’éthanol). Le groupe travaille activement à améliorer la compatibilité de ses moteurs à des teneurs en bioéthanol plus élevées (E15, jusqu’à 15% d’éthanol).

« Les agriculteurs sont fiers de s’engager dans le développement d’une énergie verte, qui au-delà de ses atouts environnementaux, crée des emplois, permet de dynamiser le tissu rural et contribue à notre indépendance énergétique. » Jean-Michel Lemétayer, président de la FNSEA.

Pour sa part Philippe Varin, Président du Directoire de PSA Peugeot Citroën déclare : « Les moteurs thermiques représenteront toujours 85% du marché en 2020. Les biocarburants, associés aux technologies innovantes que nous développons, doivent contribuer à l’atteinte d’un objectif ambitieux d’avoir des émissions de CO2 inférieures au seuil de 95 g/km envisagé en Europe à cet horizon.»

 

Contacts Presse :
FNSEA : Arnaud LEMOINE arnaud.lemoine@fnsea.fr tel : 01 53 83 48 83
PSA PEUGEOT CITROEN : Sandrine RAPHANAUD sandrine.raphanaud@mpsa.com tel : 01 40 66 33 53

Scroll