PSA Peugeot Citroën présente un projet de réorganisation

download-pdf
download-image
download-all
jeu, 12/07/2012 - 02:00
Philippe Varin, Président du Directoire de PSA Peugeot Citroën, présente aujourd'hui au Comité Central d'Entreprise de Peugeot Citroën Automobiles un projet de réorganisation de la base industrielle française de la division automobile du Groupe et de redéploiement des effectifs, ainsi que le dispositif d'accompagnement proposé aux salariés.

Afin de restaurer sa compétitivité et d'assurer son avenir, PSA Peugeot Citroën présente un projet de réorganisation de sa base industrielle française et de redéploiement de ses effectifs

  • Contraction durable des marchés européens : –8 % en 2012 (-23% entre 2007 et 2012)
  • Aggravation de la situation de surcapacité du Groupe : taux d'utilisation des usines européennes à 76 % au 1er semestre 2012
  • Résultat net du Groupe négatif au 1er semestre 2012
  • Réorganisation des activités industrielles et redéploiement des effectifs de structure du Groupe
  • Retour à l'équilibre du cash flow opérationnel à fin 2014


Philippe Varin, Président du Directoire de PSA Peugeot Citroën, présente aujourd'hui au Comité Central d'Entreprise de Peugeot Citroën Automobiles un projet de réorganisation de la base industrielle française de la division automobile du Groupe et de redéploiement des effectifs, ainsi que le dispositif d'accompagnement proposé aux salariés.

La conjoncture s'est à nouveau dégradée au premier semestre 2012. La prévision d'évolution du marché européen(1) s'établit désormais à –8 % (contre –5 % en début d'année), soit –10 % pour PSA Peugeot Citroën, très exposé à l'Europe du Sud. Au premier semestre, la production du Groupe s'est contractée de 18 %, compte tenu du nécessaire ajustement des stocks.

Le taux moyen d'utilisation des usines européennes du Groupe s'est détérioré à 76 % au premier semestre 2012, contre 86 % en 2011(2). Il est encore plus faible pour le segment des petites voitures sur lequel PSA Peugeot Citroën réalise 42 % de ses ventes, modèles que ses concurrents fabriquent essentiellement dans des pays à bas coûts.

Sur le premier semestre 2012, dans la continuité du second semestre 2011, le résultat opérationnel courant(3) estimé de la division automobile sera en perte de l'ordre de 700 millions d'euros. La consommation de cash s'est élevée à environ 200 millions d'euros par mois depuis mi-2011, hors éléments exceptionnels (dividende additionnel de Banque PSA Finance et cessions immobilières). Le résultat net du Groupe sera négatif sur le premier semestre.

Pour faire face à cette réduction durable d'activité en Europe, un projet de réorganisation des activités industrielles et de redéploiement des effectifs est présenté ce jour afin de restaurer la compétitivité du Groupe et d'assurer son avenir :

  • réorganisation des activités industrielles : arrêt de la production à Aulnay et revitalisation du site pour maintenir sa vocation industrielle, adaptation du dispositif industriel de Rennes préalable à des investissements futurs.
  • redéploiement des effectifs de structure du Groupe.


(1): Europe 30
(2) :Taux Harbour : 100%=2 équipes, 8h par jour , 235 jours/an.
(3) : Résultats non audités

 
Les projets concernant Aulnay et Rennes seront assortis, dans le respect du dialogue social, de mesures destinées à accompagner tous les salariés concernés et à favoriser leur reclassement, notamment au sein du Groupe. Le redéploiement des effectifs de structure sera mis en œuvre au moyen de départs volontaires de l'entreprise.

Philippe Varin, Président du Directoire, a déclaré :

« Je mesure pleinement la gravité des annonces faites aujourd'hui ainsi que le choc et l'émotion qu'elles provoquent dans l'entreprise et dans son environnement. L'ampleur et le caractère durable de la crise qui affecte notre activité en Europe rendent désormais indispensable ce projet de réorganisation qui nous permet de dimensionner notre capacité de production à l'évolution prévisible des marchés. Nous avons la volonté de mettre en œuvre les mesures proposées dans le cadre d'un dialogue social exemplaire et dans le profond respect de nos valeurs.

Le projet présenté aujourd'hui doit permettre à la division automobile, cœur de notre entreprise, de retrouver son équilibre et la capacité de mettre en œuvre sa stratégie. Nous assurons ainsi l'avenir du Groupe et confortons notre base de production automobile en France. »


Sont envisagées les mesures suivantes :

  • L'arrêt en 2014 des activités de production à Aulnay, qui emploie 3000 salariés, le recentrage de la production en région parisienne sur Poissy et la revitalisation du site d'Aulnay.

En région parisienne, le Groupe dispose de deux sites spécialisés dans la production de petites voitures, tous deux actuellement en sous-charge, Aulnay pour la Citroën C3 et Poissy pour la Peugeot 208 et les Citroën C3 et DS3. Afin d'assurer un taux d'utilisation satisfaisant, il est désormais nécessaire de prévoir le regroupement de la production sur un seul site.

Le Groupe s'engage à proposer une solution à son problème d'emploi à chaque salarié d'Aulnay. Le dispositif devrait permettre d'identifier 1500 postes à l'intérieur du Groupe, essentiellement à Poissy. Un nombre comparable de salariés se verrait proposer des postes dans le bassin d'emploi d'Aulnay grâce aux actions de reclassement externe.

Le Groupe mettra en œuvre les moyens d'accompagnement nécessaires, afin de parvenir à une solution de reclassement identifiée pour chacun des salariés concernés, en interne ou dans le bassin d'emploi.

Un dispositif exceptionnel de revitalisation du site vers des activités liées à l'industrie et à l'automobile, dont des activités du Groupe, sera mis en place avec l'ensemble des acteurs concernés.

  • Adaptation du dispositif industriel du site de Rennes

La production du site de Rennes, dédiée aux Peugeot 508 et Citroën C5 et C6, est affectée par la baisse du marché européen des grandes berlines, baisse qui s'inscrit dans une tendance durable. Une réorganisation, en ligne avec les volumes de production prévisibles, est donc indispensable avant l'affectation d'un nouveau modèle et des investissements qui y sont liés.

Cette réorganisation conduirait à un redéploiement des effectifs de 1 400 emplois sur un total de 5 600 salariés. Le Groupe mettra en œuvre les moyens d'accompagnement nécessaires, afin de parvenir à une solution de reclassement identifiée pour chacun des salariés concernés, en interne ou dans le bassin d'emploi.

  • Concertation et dialogue social

A Aulnay comme à Rennes, un plan de sauvegarde de l'emploi sera soumis pour consultation aux instances représentatives du personnel. Une période de volontariat sera proposée jusqu'à mi-2013. Elle privilégiera l'aide au reclassement des salariés et à la revitalisation du bassin d'emploi, en liaison avec les pouvoirs publics et les acteurs locaux. La consultation fera l'objet d'une démarche ouverte de prise en compte des attentes et préoccupations sociales des partenaires sociaux et d'un examen attentif de toutes les alternatives permettant de répondre de manière adaptée à chacun pour son problème d'emploi.

  • Adaptation des structures du Groupe

Les structures de PSA Peugeot Citroën doivent s'adapter à son volume d'activité. Le Groupe doit donc poursuivre la réduction de ses coûts et l'amélioration de son efficacité opérationnelle, ce qui devrait conduire à la diminution de 3 600 emplois répartis sur l'ensemble des sites en France. Un plan de départs volontaires de l'entreprise serait proposé aux salariés.

Ce projet de réorganisation de la base industrielle française et de redéploiement des effectifs(4) doit contribuer au retour à l'équilibre du cash-flow opérationnel à fin 2014 dans les conditions actuelles du marché automobile, avant que les effets de l'Alliance avec General Motors ne se fassent pleinement sentir.

Il renforce les mesures mises en place début 2012, en cours d'exécution (1 milliard d'euros de réduction des coûts, maîtrise des stocks, hiérarchisation des investissements, cessions d'actifs).

L'ensemble des mesures de restauration de la performance et de la situation financière du Groupe seront détaillées lors de la présentation des résultats semestriels du Groupe le 25 juillet.

(4) : Les provisions relatives aux nouvelles mesures de réorganisation des activités industrielles et de redéploiement des effectifs seront intégrées dans les résultats du second semestre 2012.

 

Scroll