Signature de l’accord salarial chez PSA Peugeot Citroën

download-pdf
download-image
download-all
lun, 28/02/2011 - 01:00
Signature de l’accord salarial chez PSA Peugeot Citroën

Signature de l’accord salarial chez PSA Peugeot Citroën

Un nouvel accord salarial 2011 a été signé ce jour entre la direction de PSA Peugeot Citroën et les syndicats CFDT, CFE/CGC, CFTC, FO et GSEA pour le périmètre de la division automobile en France.

Dans un contexte marqué par le redressement de la rentabilité de la Division Automobile, cet accord donne la priorité au pouvoir d’achat des salariés avec une augmentation globale de 3% des rémunérations

Les principales mesures de l’accord prévoient :

  • une augmentation générale de + 1,7 % avec un minimum de 34 €, dès le 1er mars 2011 pour toutes les catégories de salariés (ouvriers, employés et TAM). Cela représente + 2 % en moyenne pour les ouvriers de production.
  • un budget global d’augmentations individuelles / promotions et ancienneté de + 1 % pour les ouvriers, et de + 1,3 % pour les TAM, permettant notamment de poursuivre les évolutions de carrières dans le cadre des accords sur l’évolution professionnelle.
  • Ce budget comprend une enveloppe mutualisée liée à l’application des accords « Egalité Femmes – Hommes » et « motivation des Séniors ».
  • la Rémunération Minimale Annuelle Garantie est portée de 20.500 € à 20.950 € (+ 2,2 %) pour un salarié à temps plein
  • le salaire minimum mensuel à l’embauche pour un Ouvrier Polyvalent d’UEP s’établit désormais à 1.486 €.

L’accord salarial prévoit également un calendrier de négociations sociales en 2011, sur les thèmes de l’intéressement, l’emploi des jeunes et l’apprentissage, la Complémentaire Santé pour tous, la prévention de la pénibilité.

Dans un environnement difficile pour l’automobile, les mesures de la Direction permettent de concilier les attentes des salariés sur leur pouvoir d’achat et la nécessaire recherche de compétitivité du coût du travail en France qui conditionne l’emploi.

Ainsi, la signature de cet accord permet de renouer avec la politique salariale contractuelle. Elle renforce le « Pacte Social » dans l’entreprise et souligne l’engagement social et responsable du Groupe.

Scroll