PSA Peugeot Citroën et Mitsubishi Motors Corporation posent la première pierre de leur usine commune

download-pdf
download-image
download-all
mar, 10/06/2008 - 02:00
PSA Peugeot Citroën et Mitsubishi Motors Corporation posent la première pierre de leur usine commune à Kalouga (Russie)

PSA Peugeot Citroën et Mitsubishi Motors Corporation posent la première pierre de leur usine commune à Kalouga (Russie)

Roland Vardanega, Membre du Directoire de PSA Peugeot Citroën et Directeur Technique et Industriel, et Osamu Masuko, Président de Mitsubishi Motors Corporation (MMC) ont officiellement posé la première pierre de leur usine commune en Russie, située à Kalouga à 180 km au sud-ouest de Moscou.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence de Monsieur Anatoli Artamonov, Gouverneur de la région de Kalouga, et de plusieurs centaines d’invités.

L’usine commune détenue à 70% par PSA Peugeot Citroën et 30% par MMC fabriquera, dès 2011, des modèles de milieu de gamme (segment C) pour Peugeot et Citroën et des SUV de gamme moyenne pour le compte des trois marques. Ces modèles seront destinés au marché automobile russe.

L’usine aura une capacité de production annuelle de 160 000 unités dont 110 000 véhicules du segment C et 50 000 SUV. Sa capacité pourra être portée à 300 000 unités à terme pour répondre à la croissance attendue du marché Russe.

Elle aura un effectif d’environ 3000 personnes et l’investissement initial conjoint des deux partenaires représentera 470 millions d’euros.

Didier Aleton, auparavant Directeur du projet Russie chez PSA Peugeot Citroën, a été nommé Directeur Général de la nouvelle entreprise commune. Il assurera le management opérationnel du projet.

Pour Roland Vardanega cette cérémonie marque « le point de départ d’un formidable projet industriel de long terme sur un marché très prometteur, avec un partenariat fondé sur l’échange des meilleures pratiques pour une efficacité commune renforcée ».

De son côté Osamu Masuko a déclaré que « ce projet concrétisait plus d’une année de discussions intenses, et qu’il allait permettre des échanges techniques approfondis, riches de fortes potentialités pour les deux groupes automobiles ».

Scroll