PSA Peugeot Citroën présente son dispositif d’accompagnement

download-pdf
download-image
download-all
mar, 20/12/2011 - 01:00
PSA Peugeot Citroën présente son dispositif d’accompagnementdu redéploiement des emplois

PSA Peugeot Citroën présente son dispositif d’accompagnement du redéploiement des emplois

PSA Peugeot Citroën a présenté aujourd’hui, au cours d’un CCE extraordinaire, les mesures qui accompagneront le redéploiement de 1 900 emplois, prévu dans le cadre de
son plan de performance 2012.

Ce plan de redéploiement concerne la Division Automobile, en France. Il s’adresse plus particulièrement aux collaborateurs exerçant des métiers sensibles, c'est-à-dire en déclin
selon l’Observatoire National des Métiers du Groupe.

PSA Peugeot Citroën met en place pour ces métiers sensibles un dispositif spécifique pour accompagner chaque salarié dans sa reconversion vers un métier porteur. Au total, ce sont 10 millions d’euros qui seront consacrés au volet formation en 2012.

Ce dispositif donne clairement la priorité à la mobilité interne à travers des mesures concrètes :

  • Bilan professionnel par des spécialistes RH dans le cadre d’espaces dédiés
  • Propositions d’emplois en interne
  • Programmes de formation/reconversion
  • Aides à la mobilité géographique : prime de mobilité, prime d’installation, prise en charge du déménagement
  • Accompagnement de la recherche d’emploi du conjoint du salarié

Le Groupe dispose d’une forte expertise en matière de mobilité interne. Ainsi, depuis le début de l’année, 5 000 collaborateurs du Groupe en France ont bénéficié d’une mobilité interne, dont 1 000 avec un changement de site et 1 300 avec un changement de Direction.

Les salariés ayant un projet professionnel à l’extérieur du Groupe pourront bénéficier, sur la base du double volontariat salarié/entreprise, d’un accompagnement par un cabinet spécialisé afin de garantir la cohérence et la viabilité de leur projet.

Par ailleurs, des aides spécifiques sont prévues en cas de départ volontaire à la retraite à taux plein.

L’ensemble des organisations syndicales ont donné un avis défavorable sur le plan de performance 2012. Quatre d’entre elles sur six ont par ailleurs émis un avis favorable sur les mesures d’accompagnement proposées.

Scroll